Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Achats de vins en ligne - Frais de livraison offerts à partir de 200€
Le panier

Millésime 2023 : entre défis et élégance

Posté par SAS Famille Gassier Chateau de Nages le
Millésime 2023 : entre défis et élégance

L’année viticole 2023 s’est avérée être une histoire contrastée, alternant entre la pénurie et la promesse d’une renaissance, révélant l’ampleur des défis qui attend l’agriculture toute entière.

Le premier chapitre de ce millésime était marqué par la deuxième année consécutive de sécheresse hivernale persistante, jetant une ombre inquiétante sur les perspectives de récolte. Les quatre premiers mois ont vu un déficit pluviométrique notable, exacerbant les inquiétudes quant aux réserves hydriques du sol.

Le vent Mistral, soufflant avec une intensité redoutable en avril, a amplifié les craintes en asséchant davantage les terres déjà arides, élevant la préoccupation au sujet de la santé des vignes.
Le mois de mai a apporté un soulagement temporaire sous forme de pluies tant attendues, quoique sporadiques.

Cependant, cette clémence s’accompagnait parfois d’orages de grêle, endommageant les feuilles et créant un environnement propice aux champignons. Le mildiou, en particulier, a proliféré, laissant présager des répercussions significatives sur les rendements, surtout pour les jeunes vignes. Notre équipe s’est battue, parfois jour et nuit pour sauver la récolte et je tiens à remercier particulièrement nos chauffeurs et notre jeune responsable des programmes Montaine, pour n’avoir jamais lâché prise.

L’été s’est déroulé de manière relativement modérée, nous gratifiant de nuits fraîches, bien que non sans une touche particulière — une vague de chaleur a balayé la deuxième moitié d’août. Heureusement, elle a été tempérée par les brises marines dans la région des Costières de Nîmes. Cet été tempéré, associé aux réserves d’eau du sol régénérées, a permis aux vignes de résister avec élégance et de porter leurs raisins à une maturité parfaite.

La récolte, anticipée avec une certaine appréhension, a débuté le 23 août avec la vendange inaugurale du Viognier, affichant un retard d’une semaine par rapport à la saison précédente.

Les deux semaines qui ont suivi ont été marquées par une activité frénétique, où la majorité des cépages blancs et rosés ont été récoltés dans des conditions chaudes. Les raisins ont néanmoins montré un équilibre surprenant compte tenu des défis initiaux, avec des niveaux d’alcool modérés entre 12 et 13,5%. Notre capacité à refroidir les raisins avant leur rentrée en cave a été une fois de plus salutaire.

Pour les rouges, une parenthèse de dix jours a été instaurée pour favoriser une maturation optimale des tanins et permettre à l’équipe de cave sur le pont non-stop et en 2x8 depuis le premier jour, de souffler un peu. Les nuits fraîches de l’été ont exercé une influence cruciale sur les couleurs riches et le développement des tanins raffinées. Les rouges offrent une palette sensorielle complexe et nuancée et de très belles perspectives de vieillissement.

Ainsi, le millésime 2023, malgré des débuts difficiles, émerge comme un récit viticole où l’engagement sans retenue de notre équipe talentueuse et passionnée a permis de surmonter les caprices d’une nature bousculé par le dérèglement climatique. Les vins qui en résultent, bien qu’ayant subi les affres des éléments, incarnent une promesse de caractère et d’authenticité, reflétant fidèlement les aléas de cette année mémorable.


Michel Gassier

← Ancien article