Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Achats de vins en ligne - Frais de livraison offerts à partir de 200€
Le panier

Prairie fleurie : un pilier de l’agriculture régénérative

Posté par SAS Famille Gassier Chateau de Nages le
Prairie fleurie : un pilier de l’agriculture régénérative

Dans notre quête pour une agriculture durable, 20% de nos terres sont dédiées à la jachère pour favoriser la régénération du sol entre les périodes de culture. Nos jachères sont nourricières ; soit ce sont des pâturages dédiés aux brouteurs, soit des prairies fleuries dédiées aux pollinisateurs.

Contrairement aux terrains en repos, nos sols sont constamment animés par des cultures de couverture qui maintiennent des racines vivantes. Pour les 5 à 7 prochaines années, et possiblement plus longtemps. Les prairies serviront à enrichir le sol tout en fournissant un habitat vital pour les pollinisateurs.



Illustration : Bilden Studio

Impacts écologiques des prairies fleuries

1. Régulation climatique :
Les prairies fleuries contribuent à la séquestration du carbone atmosphérique dans le sol à travers la photosynthèse. Enrichir les sols en carbone et en matière organique soutient la durabilité de notre ferme et de ses environs.

2. Amélioration de la qualité du sol :
Les racines profondes des plantes de prairie aident à décompacter le sol, à améliorer sa structure et à augmenter le taux de matière organique. Cela favorise l’infiltration de l’eau, réduit l’érosion et améliore le cycle des nutriments.

3. Gestion optimale de l’eau :
Les prairies agissent comme des éponges lors de précipitations importantes, réduisant les inondations et fournissant de l’eau aux plantes durant les périodes de sécheresse. Elles filtrent aussi les polluants et rechargent les eaux de surface et les nappes phréatiques avec de l’eau purifiée.

4. Biodiversité et habitats naturels :
Les prairies diversifiées offrent abri, nourriture et zones de reproduction pour de nombreuses espèces, y compris des pollinisateurs et autres auxiliaires qui protègent nos cultures contre les ravageurs, réduisant ainsi l’usage de pesticides.

Objectif de Carbonisation du Sol

Notre but est d’augmenter le taux de matière organique de nos sols de 2%, passant de 1% à 3%. Cela représente 165 tonnes de carbone stockées par hectare, soit plus de 37 allers-retours Paris-New York par hectare en avion en termes d’émissions. Imaginez ce que cela représente pour un domaine de 70 hectares comme Château de Nages.

Initiative Environnementale Française : 4 pour 1000

La France a souligné l’importance d’augmenter le taux de matière organique dans les sols avec l’initiative « 4 pour 1000 ». Ce programme invite tous les pays à accroître le carbone du sol de 0,4% annuellement, potentiellement permettant de stocker jusqu’à 75% des émissions annuelles mondiales de gaz à effet de serre.

Michel Gassier

← Ancien article